Tous en scène pour « Barbe bleue », un projet de la classe de 6B

29 juin 2022

La semaine du 20 au 26 juin a été marquée, pour les élèves de 6B, par leur représentation théâtrale du Procès de Barbe bleue, une pièce écrite et mise en scène par eux.

Tout au long de l’année scolaire, les élèves de 6B ont travaillé durement afin d’offrir à quelques classes et à leurs parents une mise en scène d’une pièce qu’ils avaient co-écrit avec leur professeur de français.

A VOS PLUMES

Afin de s’approprier les textes littéraires vus durant l’année, à savoir des contes de Charles Perraut et quelques mythes tel que celui de Jason et Médée ; les élèves de 6B ont pris leurs plus belles plumes et se sont attelés à la lourde tâche du dramaturge.

Le principe était simple : les princesses des contes deviennent les épouses du célèbre Barbe bleue et raconte, une par une, leurs déboires avec ce tueur en série des plus sanguinaires. A chaque princesse son caractère ; à chaque princesse, une histoire différente ; à chaque princesse un défaut reproché par Barbe bleue ou « BB pour les intimes ». L’occasion, en ½ groupe, de développer ses talents d’écriture, d’imaginer un scénario et de travailler en équipe. La baguette magique de leur professeur créant, par la suite, du lien à tout cela.

SILENCE, ON REPETE

Mais la tâche était loin d’être accomplie. Une pièce de théâtre sans mise en scène, sans acteurs n’est pas du théâtre. Le théâtre, n’est-il pas le genre de l’action ? Et nos élèves de 6B ne sont en rien des Musset préférant des pièces pour un fauteuil. Non, eux souhaitent bouger, mettre à profit leur créativité et surtout leur dynamisme.

Tous ensemble, ils se sont réparti les rôles. Pas de pleurs, pas de déception ; tout le monde avait le rôle souhaité ou avait trouvé une solution pour que personne ne puisse être lésée. L’esprit d’équipe ne les a jamais quittés.

Très vite, ils ont appris leur texte. Ils pensaient que cela serait le plus difficile. Que nenni.

Il fallait ensuite lui donner vie, penser à l’intention de son personnage, observer ses camarades afin de jouer ensemble et ce tout en regardant le public….. Pas facile !

De ce fait, lors de cette dernière période, les élèves ont découvert divers exercices théâtraux pour travailler le corps, l’émotion, le regard, l’improvisation et la voix. Autant vus dire qu’entre un cours de grammaire et un cours de théâtre, l’ambiance n’était pas la même et la motivation bien plus forte. Enfin, ils pouvaient bouger de leur chaise, enfin ils pouvaient porter leur voix sans que cela leur soit reproché. Que du bonheur pour ces chères têtes blondes des plus expressives.

LE THEATRE, UNE AVENTURE COLLECTIVE

Du bonheur et ce car le terme équipe était à la une. Les élèves de 6B n’ont eu de cesse de s’aider que ce soit pour la maîtrise du texte, pour des conseils prodigués les uns aux autres, pour entrer davantage dans leur personnage, pour rechercher des accessoires, pour concevoir une meilleure mise en scène….. Plus de concurrence, plus de comparaison, seul comptait le résultat final de toute une troupe.

Sur scène encore, l’aventure du collectif s’est poursuivie : les élèves se regardaient, s’écoutaient pour rebondir si l’un d’entre eux oubliait une réplique, pour transmettre leur énergie à celui ou celle apeuré(e) par le public, pour donner vie à ce procès de Barbe Bleue.

C’est grâce au pouvoir du collectif qu’ils ont présenté par trois fois leur spectacle et ce devant plus 80 spectateurs au total. De véritables graines de stars parmi lesquelles des talents se sont épanouis et ce pour notre plus grand plaisir.