RENCONTRE AVEC HELENE FIAMMA, EDITRICE

14 janvier 2020


“Le plus beau métier du monde…” C’est en ces termes que la directrice de la maison d’édition J’ai lu a qualifié son travail devant la classe de 3A, le 20 janvier 2020, au cours de son intervention au C.D.I du Lycée Français Victor Hugo de Sofia.

La carrière professionnelle d’Hélène Fiamma dans le domaine de l’édition a débuté dans les années 1990. D’abord stagiaire, elle a ensuite gravi les échelons, travaillant chez les plus grands éditeurs français, comme Flammarion, avant de prendre la tête de Payot-Rivages (Actes Sud) et de diriger aujourd’hui la plus importante maison d’édition de livres de poche, J’ai lu.

Son parcours professionnel s’est nourri de ses passions de jeunesse : la lecture et l’écriture.

Avec son franc-parler, elle nous a plongés dans les méandres du mystérieux métier d’éditrice ; les questions n’ont pas tardé à fuser.

Quel est le procédé de conception d’un livre jusqu’à ce qu’il arrive au lecteur ?

Quels sont les métiers qui constituent la chaîne du livre et comment s’articulent-ils entre eux ?

Combien gagne un auteur ?

Quand dit-on qu’un auteur tombe dans le domaine public ? Qu’est-ce que cela signifie ? 

Quelles relations les différentes maisons d’édition entretiennent-elles entre elles ?  

Quelles sont les différences entre l’édition de fictions et de non-fiction ?

Malgré les difficultés intrinsèques au monde de l’édition, Hélène Fiamma raconte la joie de découvrir un manuscrit, une joie qui ne faiblit pas avec les années, bien au contraire ; « ce moment est toujours aussi émouvant », dit-elle.

Ce manuscrit passe ensuite par un processus de validation en équipe, avant que la nouvelle ne soit annoncée à l’auteur. S’ensuit un long échange concernant des possibles modifications, les corrections, la couverture, la question du titre, souvent épineuse… Enfin arrive le processus de production de l’objet-livre et la promotion, les éventuelles traductions.

Cela nous a permis de comprendre qu’un livre implique bien plus qu’une personne.

Hélène Fiamma nous a fait partager son univers avec générosité et sympathie, nous confiant aussi des histoires du milieu de l’édition et des anecdotes dans une ambiance agréable, devant des élèves curieux et impressionnés par ce métier jusqu’alors inconnu.
Nous tenons à la remercier chaleureusement pour toutes ces raisons.

Les élèves de 3B ont aussi eu la chance de participer aussi à un échange avec l’éditrice.

La rencontre a été organisée par Maya Guerassimova, professeur-documentaliste, Jérémy Buldo, professeur de français, Digo Maia, assistant pédagogique et Anne Robert, proviseur-adjoint dans le cadre du Parcours Avenir.